Tout savoir sur le permis de pêche

Le permis de pêche est le nom usuel donné à la carte de pêche. Avant de lancer sa ligne n’importe où et n’importe comment, il est bon de savoir qu’il existe différents types de permis qui varient en fonction de l’âge, de la période de l’année et de la zone de pêche.

Une réglementation stricte

UNE

La pratique de la pêche obéit à une réglementation stricte et est régentée par un rythme particulier. La réglementation française définit un calendrier annuel, avec des dates d’ouverture et de fermeture, ainsi que des catégories piscicoles. On distingue deux catégories :

  • La première catégorie concerne les eaux dans lesquelles évoluent les salmonidés, c’est-à-dire principalement les truites et les saumons. Des espèces bénéficiant souvent d’une protection particulière.
  • La deuxième catégorie portant sur les eaux accueillant les cyprinidés comme les carpes, les gardons, les goujons, etc. C’est-à-dire une très large majorité de poissons d’eau douce.

L’ouverture de la pêche pour la première catégorie a lieu le 2ème samedi de mars (sur tout le territoire), au 3ème dimanche de septembre inclus.

Pour les eaux de deuxième catégorie, la pêche est autorisée toute l’année : du 1er janvier au 31 décembre inclus. On notera quand même une exception concernant la pêche au brochet, autorisée du 1er mai, au dernier dimanche de janvier.

La réglementation rappelle également les lieux où il est strictement interdit de pêcher comme par exemple dans les réserves de pêche fixées par arrêté préfectoral, dans les passes à poissons, dans les pertuis, vannages, etc.

Les heures de pêche sont elles aussi réglementées. Ainsi, il est possible de commencer à pêcher maximum une demi-heure avant le lever du soleil et au plus tard, une demi-heure après son coucher. La pêche à la carpe étant autorisée à toutes heures, sur des parcours spécifiques définis par arrêté préfectorale, seuls les carpistes peuvent préparer leurs cannes à carpe, leurs bateaux amorceurs et autres matériels pour les sorties de nuit.

La carte de pêche

Pêcheur2

La carte de pêche (ou permis de pêche), est obligatoire pour toutes les personnes souhaitant pratiquer dans les eaux libres : ruisseaux, plans d’eaux, canaux, etc. Aucun examen, ni aucune validation ne sont à passer. La carte de pêche est personnelle et ne peut être cédée. Un contrôle pouvant avoir lieu à tous moment, le titulaire doit toujours être muni de sa carte. Elle est à se procurer dans une Association Agréer pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique (AAPPMA). Ce permis permet de devenir membre de l’AAPPMA et d’acquérir le timbre CPMA (Cotisation Pêche et Milieu Aquatique), lui aussi obligatoire.

Il existe plusieurs types de cartes, dont les tarifs sont fixés en fonction de l’usage, ainsi une carte pour une personne majeure d’une validité d’un an est accessible à partir de 60 euros. Pour une personne mineure compter environ 10 euros, etc. Il est à noter qu’un permis de pêche n’est pas valable sur tout le territoire. Il est fort probable qu’une taxe supplémentaire soit sollicitée en cas de changement de département. Pour tous renseignements, les AAPPMA  sont à disposition.

Sources : www.federationpeche.fr

I Crédits photos : radio-canada.ca I

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *